Pondichéry

Flâner aujourd'hui dans les rues du "vieux Pondi", c'est succomber inévitablement au charme de ses vieilles bâtisses coloniales aux teintes pastel et s'offrir un peu de fraîcheur à l'ombre de magnifiques bougainvilliers en fleur. Colbert fonde la Compagnie française des Indes orientales à la fin du XVIIe siècle et peu de temps après Pondichéry devient le premier comptoir français sur la côte de Coromandel. La cité fut sous le joug d'autres puissances coloniales dont les Hollandais et les Britanniques. Elle resta cependant sous domination française durant pratiquement 300 ans. C'est en 1962, avec la création du Territoire de Pondichéry, que s'achève le processus de rattachement à l'Union indienne, lequel avait débuté avec l'indépendance de l'Inde en 1947. En 2006, la ville est rebaptisée Puducherry.

Située à 100 km de Chennai, la capitale du Tamil Nadu et à 100 km de Mahabalipuram, la ville de Pondichéry est avantageusement desservie par la route qui longe le bord de mer, l'ECR (pour East Coast Road). Pondichéry offre une grande variété de lieux à visiter tels que l'ashram de Sri Aurobindo, le fameux Matrimandir d'Auroville, ainsi que de nombreux autres temples, églises et plages.

Que voir ou faire à Pondichéry ?

La ville historique doit son plan en damier, tout à fait remarquable, aux occupants hollandais qui reconstruirent la cité à la fin du XVIIe siècle. Il est ainsi facile de s'y repérer : le canal sépare l'ancien quartier français ou « ville blanche », qui borde la mer, de la ville indienne dite ville « ville noire », laquelle possède ses quartiers chrétien, hindou et musulman. La ville se parcourt agréablement à pied ou à bicyclette pour peu que la chaleur ne soit pas trop accablante et bien évidemment en tuk-tuk ou share auto pour quelques roupies.

L'ancienne cité propose des endroits surprenants. En voici quelques-uns à découvrir durant votre séjour.

L'ashram de Sri Aurobindo

Acteur incontournable de l'histoire encore récente de la ville, l'ashram de Sri Aurobindo est situé au nord du quartier français. Au centre de l'ashram, dans une cour à l'ombre d'un arbre majestueux, se trouve le Samadhi, tombeau de marbre blanc où reposent les corps de Sri Aurobindo et Mira Alfassa. C'est en 1926 que les deux compagnons spirituels fondèrent cette communauté religieuse. Activiste politique, Sri Aurobindo était également un philosophe indien, poète et théologien. Mira Alfassa, connue sous le nom de Douce Mère, était une française, initiée aux sciences ésotériques. Ils se sont rencontrés à Pondichéry en 1914. Les nombreux batîments, propriété de l'ashram sont reconnaissables facilement à leurs murs gris, ornés d'un liseré blanc, dont fait partie notamment la fabrique de papier de l'ashram, située en bordure nord de la vieille ville.

Aujourd'hui, Pondichéry est une ville prisée autant par les chercheurs spirituels que par les touristes. Des milliers de visiteurs affluent du monde entier et viennent à l'ashram pour s'y recueillir et méditer. Horaires d'ouverture de 8h à 12h et de 14h à 18h.

La Jawaharlal Nehru Street ou JN Street

Connue pour héberger l'artère commerciale absolument immanquable de Pondichéry, cette longue avenue vous fait découvrir un nouvel univers à chacun de vos pas. Depuis la JN Street, vous accédez notamment au très populaire Goubert market, le marché couvert de Pondichéry, un lieu magique, véritable régal visuel et olfactif - de préférence s'y rendre le matin, notamment pour son marché aux fleurs. Autre lieu mythique, où le temps semble s'être arrété, l'Indian Coffee House est le lieu idéal pour les petites faims à toute heure ou pour se donner rendez-vous, autour d'un café.

Le front de mer

De nombreux monuments et bâtiments du patrimoine historique de la cité bordent la grande et spacieuse promenade qui baigne la baie du Bengale. Du nord au sud : le Consulat général de France - très belle propriété de style coloniale de couleur jaune moutarde, tous proches la bibliothèque Romain Rolland et le musée de Pondichéry, puis la statue de Mahatma Gandhi, le mémorial de la première guerre mondiale, la maison Colombani (anciennement annexe de l'Alliance française) et enfin le phare datant du 19e siècle.

Le temple de Manakula vinayagar

Situé à 2 pas de l'ashram, le temple de Manakula Vinayagar, qui abrite le dieu Ganesh, est un temple hindou très populaire. Selon Sasthra, Ganesha est nommé de 16 manières différentes selon les formes dans lesquelles il apparait. Celle où il contemple la côte Est, depuis le golfe du Bengale, fut nommée Bhuvaneshar Ganapathy, avant d'être appelée "Manakula Vinayagar". En Tamoul, Manal signifie sable et Kulam signifie étendue d'eau à proximité de la mer. Il y avait auparavant quantité de sable autour de l'étang. C'est pour cette raison que les habitants nommèrent leur dieu "Manal Kulathu Vinayagar", voulant dire le dieu près de l'étang de sable. Plus tard, rebaptisé "Manakula Vinayagar".

Églises

La Cathédrale de l'Immaculée Conception

Cathédrale de l'Église Romaine en Inde, pour l'archidiocèse de Pondichéry et Cuddalore, connue également sous le nom de Samba Kovil, qui est une déformation phonétique de Saint Paul's KovilKovil signifie église.

L'église de Notre-Dame-des-Anges

Les Capucins de Chennai sont venus à Pondichéry en 1676 pour y construire l'église de Notre-Dame-des-Anges comme annexe de l'église de la rue St Louis alors située dans le fort en 1707.

La basilique de Notre Dame de la Bonne Santé

L'église est située dans la localité d'Ariyankuppam, à 4 km au sud de Puducherry. Il s'agit d'un lieu de pélerinage très populaire parmi les habitants de Pondichèry depuis 270 années.

Auroville ou « la ville de l'Aurore »

Située à 8 km au nord-ouest de Pondichéry, citée idéale rêvée par la Mère, Auroville vit le jour en février 1968. Mira Alfassa s'exprima en ces termes à propos de la cité : « Auroville a pour vocation d'être une ville universelle où hommes et femmes de tous pays sont capables de vivre en paix dans une harmonie sans cesse croissante, au delà de toutes formes de croyances, obédiences politiques et nationalités. Le but d'Auroville est de réaliser l'Unité de l'Humanité ». Situé exactement au centre d'Auroville se trouve l'âme de la cité, le Matrimandir - un globe de béton aux dimensions impressionnantes.

A l'intérieur du Matrimandir ou "temple de la Mère", une rampe hélicoïdale mène vers une chambre climatisée, recouverte de marbre blanc et décrite comme "un lieu où l'on rentre en connexion avec sa conscience". La surface du dôme contient 56 kg d'or, sous la forme de fines feuilles se recouvrant les unes les autres. Au centre de la pièce trône un globe de cristal, de 70 cm de diamètre, monté sur un support en or, qui s'illumine grâce à un rayon de soleil provenant du haut de la structure. Selon la Mère, ceci symbolise l'Homme futur, réalisé.

Auro Beach, Serenity Beach et Paradise Beach

La plage d'Auroville ou "Auro beach" se situe à 4 km de Pondichéry et vaut la peine d'y passer une soirée. De nombreux hôtels existent aux alentours et les weekends sont généralement bien remplis grâce au tourisme local. Un plus au Sud, la plage Serenety Beach, dont la propreté est aléatoire. Enfin cette fois-ci tout à fait au sud de la ville, la plage Paradise Beach, accessible par bateau est un endroit de choix pour se baigner.

Où se restaurer à Pondichéry ?

Quelques bonnes adresses :

A2B (Adyar Ananda Bhavan) : Situé sur la JN Street coté est du canal. Vivez l'agitation d'un fast-food à l'indienne, pour une nourriture exclusivement végétarienne. Nourriture locale mais au goût un peu formaté, les quantités servies tendent à se réduire.

Aristo Restaurant : Situé en face du marché couvert dans la JN Street. Restaurant calme, ce qui est appréciable en Inde. La salle sombre, avec sa tapisserie des années 70, ne paie pas de mine mais la nourriture est par contre vraiment délicieuse ! Prix tout à fait raisonnables.

La villa : Situé rue Surcouf. Restaurant Haut de gamme, dans une belle maison coloniale. Cuisine européenne.

Calendrier des fêtes & festivals

International yoga festival Chaque année, du 4 au 7 janvier
Masi Magam festival entre février et mars
Summer festival entre mars et avril
Villianur temple car festival durant 10 jours, entre mai et juin
Bastille Day Le 14 juillet
Veerampattinam car festival En août
Fete De Pondichéry En août
Anniversaire de la naissance de Sri Aurobindo Le 15 août

Comment se déplacer vers ou depuis Pondichéry ?

Bus

Le réseau de bus, très dense dans le Tamil Nadu, propose pour des prix modiques quantité de destinations au départ de Pondichéry, depuis la New Bus Stand, la gare routière située à l'est de la cité historique. Comptez 50 roupies pour vous y rendre en rickshaw depuis la vieille ville.

Train

La cité ne dispose qu'une d'une gare en cul-de-sac, située en limite sud de la ville historique. Pour vous déplacer il faudra donc se rendre à la tête de ligne la plus proche, c'est à dire Villupuram junction, se trouvant à une heure de route, à 40 km à l'ouest de Pondichéry.

Aéroports

La ville dispose de son propre aéroport, situé à Lawspet, au nord de la ville mais ne propose que des vols pour Hyderabad et Bangalore. L'aéroport international le plus proche est celui de Chennai, situé à 3 heures de route environ.

Quel temps fait-il à Pondichéry ?

La période des pluies débute en principe fin octobre et se termine vers la mi-décembre. Son intensité et sa durée ont vraiment varié ces dernières années, avec des pluies abondantes qui ont pu se terminant un peu avant le festival de Pongal, soit début janvier. La période hivernale s'étale de novembre à février et offre des températures agréables. À partir de mi-février les températures montent sensiblement. Avec un taux d'humidité supérieur à 70%, ces températures peuvent être difficiles à supporter. La période la moins agréable étant de mai à juillet où il fait vraiment très chaud. Les températures sont plus clémentes à partir de fin septembre.

Tarifs Taxi
Trajets Roupies Euros Dollars Livres
Aéroport de Chennai - Pondichéry
Gare Chennai Central - Pondichéry
Tiruvannamalai - Pondichéry
Chidambaram - Pondichéry
Thanjavur - Pondichéry
Mahabalipuram - Pondichéry

* Conversion en devises étrangères donnée à titre indicatif. Mise à jour quotidienne.